lundi 17 octobre 2016

Stage avec Mitsuteru Ueshiba, le waka sensei de l’Aikido

A l’occasion du 45e anniversaire de la Hong Kong Aikido Association, Mitsuteru Ueshiba, actuel Hombu Dojocho et probable futur Doshu de l’Aikido est venu à Hong Kong donner un stage sur deux demi-journées.

Si j’ai mis en pause ma pratique de l’Aikido il y a quelques mois, je ne comptais pas rater cet évènement. D’une part parce que qu’en dépit des critiques parfois formulées sur Mitsuteru Ueshiba, cela m’amusait de pratiquer sous la direction d’un descendant d’O Sensei. Ensuite parce que ce genre d’évènement n’est pas nécessairement facile à organiser et qu’il me semble important de soutenir ces initiatives quand c’est possible.

Le weekend a commencé de la meilleure des façons avec une excellente surprise : une délégation du Shinjukai Aikido de Singapour a fait le trajet, avec à leur tête Philip Lee, 6e dan Shihan. J’avais eu beaucoup de plaisir lors du stage d’Aunkai chez eux en mai et c’était donc un réel plaisir de les revoir. Terry, qui avait organisé le stage en question et qui était venu à HK en mars pour le stage d’Aunkai était la également, l’occasion de pratiquer un  peu ensemble.

Techniquement je ne m’attendais pas à être enthousiasmé mais plutôt à avoir une pratique assez intense. Non que notre enseignant du weekend ne soit pas bon, mas tout simplement parce que son rôle comme celui de son père implique de ne pas sortir d’une certaine neutralité technique. Le travail s’est concentré sur les bases comme on pouvait s’y attendre, avec quelques explications et beaucoup de temps laisse à la pratique. Le dimanche j’ai pu passer la moitié du cours avec Terry, qui en a profité pour me demander comment je voyais ces techniques via le prisme Aunkai, une bonne occasion de tester mes idées avec lui et d’avoir quelques retours. J’ai pu aussi pratiquer un peu avec sa femme, que je ne connaissais pas encore, et qui est tout aussi sympathique que lui.




Malgré les divergences politiques qui existent entre les différents dojos d’Aikido de HK, j’étais content de retrouver l’espace d’un weekend tous mes camarades de jeu, aujourd’hui dispersés dans trois dojos. J’ai au final eu assez peu d’occasions de pratiquer avec eux, le monde n’aidant pas à repérer facilement les gens avec qui l’on veut travailler, mais nous avons au moins pu discuter un peu avant et après les cours.

Si l’aspect technique du stage n’était pas une surprise, j’étais plus curieux de voir la personnalité du jeune maitre, et j’avoue ne pas avoir été déçu. Contrairement à certaines divas, il s’est montre particulièrement sympathique, voire presque un peu timide a son entrée sur le tatami. Agréable, ne faisant pas attendre les élèves pendant des heures pendant le cours, il s’est avéré avoir beaucoup d’humour pendant le diner. On l’aura compris l’aspect humain est tout aussi important pour moi que l’aspect technique et les gens que je suis régulièrement sont tous des personne que j’apprécie, alors que je peux assez facilement me braquer sur la personnalité d’une personne, quand bien même il s’agirait d’un véritable génie martial. 


Ce fut définitivement un excellent weekend pour moi, l’accueil et l’organisation ont été parfaits et j’ai passé un très bon moment sur et en dehors des tatamis. Mon seul bémol serait que le Seishin Tanren dojo n’avait que deux représentants présents et que j’aurais aimé voir plus de gens de notre groupe profiter de l’occasion. Mais la plupart de nos membres étant nouveaux dans la pratique, je ne suis pas vraiment surpris, peut être la prochaine fois.

Aucun commentaire: