dimanche 21 février 2016

Stage à St Loubès - Février 2016

Dernière étape de cette "tournée" mon passage à Bordeaux et le stage de St Loubès resteront l'un de mes meilleurs souvenirs de ces vacances, à plus d'un titre.

Déjà parce que mon éternel comparse, Fred, est venu de Toulouse pour que nous puissions nous voir pour la première fois en deux ans. Si nos communications sont quotidiennes ou presque, ces moments ensemble me manquaient et j'ai été heureux de pouvoir le retrouver même si pour la première fois depuis 7 ans nous n'avons pas pratiqué ensemble. Je me répète mais plus encore que le temps passé à pratiquer, c'est l'aspect humain qui a le plus d'importance pour moi dans la pratique.

J'étais aussi heureux d'être là, parce que bien qu'originaire du sud ouest, je ne connaissais pas les dojos de la région et leurs pratiquants, et que je suis toujours excité à l'idée de présenter ma pratique.

De nombreux pratiquants du Nihon Tai Jitsu ont répondu à l'appel. Ceux (nombreux) du dojo de St Loubès bien sur, mais également des clubs de la région (Gemozac et Ambès), ou qui ont fait de la route pour se joindre à nous. Je pense en particulier à Emmanuel Pirot d'Aire sur Adour et Arnaud Dubois de Niort. Je ne suis ni haut gradé, ni expert, ni quoi que ce soit, et savoir que des gens sont prêts à faire quelques heures de route pour pratiquer avec moi est une grande joie.


Comme ailleurs, j'ai déroulé mes deux cours selon l'envie du moment, en choisissant toujours des techniques qui permettent de mettre en lumière certains principes d'utilisation du corps. J'ai pris un malin plaisir à pratiquer sur tout le monde (ce qui a sans doute un lien avec le fait que deux bombes de froid aient été vidées au cours du stage...), et malgré une nuit de seulement 3 heures entre les deux sessions et une tête de zombie bien visible sur les photos, j'ai eu un plaisir immense à rencontrer la trentaine de pratiquants venus fouler les tatamis.

L'accueil a été excellent de bout en bout et je remercie du fond du cœur le club de St Loubès, son professeur François Dupuis qui a accepté que je vienne sans même me connaître, Guillaume Moulin qui a permis à ce stage de voir le jour, et Arnaud Dubois qui, habitué à servir de sac à tous les experts de l'école, a eu la bonté de donner son corps à la science.

Il a bien mérité son calin
J'ai vraiment apprécié donner ce stage, et j'espère que les participants ont eu autant de plaisir. 

Aucun commentaire: