mercredi 20 août 2014

Décès d’Henry Plée



Henry Plée, pionnier des arts martiaux en Europe, nous a quittés à l’âge de 91 ans. Si je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer, c’est pourtant une nouvelle qui m’a profondément peiné et qui me touche plus personnellement que la mort d’autres maitres pourtant tout aussi renommés. Peut-être parce qu’au final, en tant que pratiquants français d’arts martiaux japonais, nous sommes un peu tous les enfants d’Henry Plée.

Pratiquant de Judo, d’Aikido Yoseikan et de Karaté, il fut l’enseignant d’un certain nombre des maitres français actuels, dont Roland Hernaez, le fondateur du Nihon Tai Jitsu. A travers ses séminaires de démystification martiale, il enseigna a de nombreuses personnes, qui a leur tour devinrent ou non des enseignants renommés. Fred fut de ceux-ci, ainsi que certains membres de Kwoon. Enfin il y eut ses innombrables chroniques dans Karaté Bushido, et ses ouvrages qui, d’une certaine manière, ont pu ouvrir les yeux à un certain nombre de pratiquants. J’ai fait partie de cette catégorie. Il y avait aussi Budo Store à la Montagne Ste Geneviève, un endroit magique pour le jeune pratiquant de banlieue que j’étais.  

Si Henry Plée a souvent rajouté une couche de mystification là où il venait d’en enlever une autre, il a aussi su montrer au grand public qu’il y avait plus dans les arts martiaux que ce qu’il y voyait. Son influence a été énorme, et est allée bien au-delà des styles qu’il pratiquait et de ses élèves. Merci à lui pour son travail, ses recherches et plus généralement tout ce qu’il a pu apporter aux pratiquants de Budo